Qui est le Lieutenant Gayi Obora, Commandant de la Brigade Spéciale d’Intervention Rapide BSIR, meilleur Officier de Police de l’année 2021

Cet officier de police bien formé à l’extérieur avec plus de 20 ans d’expérience, est un véritable serviteur de la République.

Le journal Congo-Brazzaville Information a élu ce policier lors d’un sondage organisé à Brazzaville avec plusieurs officiers. Il a battu Armel, un officier de police judiciaire très célèbre à Moukondo.

Le lieutenant Gayi a été élu pour son combat contre le phénomène des bébés noirs qui a été introduit en République du Congo par les frères voisins de la RDC.

Qui est Gayi, un officier de police très populaire à Brazzaville et PointeNoire?

Le « vieux Gayi » pour ceux qui le connaissent personnellement est né à Brazzaville la capitale de la République du Congo.

Il fait des études primaires et secondaire avant d’intégrer la police nationale avant le début des années 2000.

Sportifs de haut niveau pour ceux qui ont eu l’occasion de s’entraîner avec lui, il se fait remarquer pendant une période où le Congo vient de mettre fin à une guerre civile et le Président Denis Sassou NGuesso a repris son fauteuil présidentiel face à PascalLissouba.

Près de 2 mètres de haut et pesant plus de 100 Kilogrammes, ce poids lourd est très vite remarqué par ses chefs qui l’affectent à Pointe-Noire où le banditisme est également à la mode au début des années 2000.

Gayi va commencer à briller au sein de la Compagnie d’intervention (CI) et de la Brigade Anti Criminelle (BAC), les deux unités les plus populaires de la Police nationale, pour son combat contre les gangsters et les prostituées.

Très obéissant et travailleur, il est beaucoup admiré par ses collègues et ses chefs qui vont ensuite l’élever au grade de sous-officier.

Entre 2004 et 2010, surtout âgé d’une trentaine d’années, il va plusieurs fois être plusieurs nommé commandant adjoint de plusieurs unités de Police après avoir poursuivi ses études supérieures de Police dans différentes écoles du pays.

Gayi sera bientôt nommé Adjudant puis Adjudant-chef, travaillant avec les meilleures officiers d’intervention de la police.

Après déjà plus de 10 ans de services, l’ancien policier sera admit à l’école supérieure de Police du Cameroun où il obtiendra un diplôme de Commissaire de Police.

Le jeune lieutenant Gayi, âgé aujourd’hui d’une quarantaine d’années, sera affecté à Brazzaville et nommé Commandant de la Brigade Spéciale d’Intervention Rapide BSIR, une unité d’élite de la police nationale congolaise qui a pour mission de combattre le crime sous toutes ses formes.

À son arrivée il existait un nombre important de groupes de criminels appelés localement les #kulunas ou #bébésnoirs dans tous les quartiers.

Grace au travail de la Brigade Spéciale d’Intervention Rapide BSIR, le taux de groupes criminels a été réduit de manière considérable et plusieurs centaines jeunes bébés noirs ont été jugés par le le Tribunal de grande instance de Brazzaville et même condamné.

Cependant, plusieurs jeunes bébés noirs ont également abandonné le crime pour une réinsertion dans la vie sociale.

Marié et père de plusieurs enfants, Gayi est un chrétien pratiquant et entraîneur professionnel de sport.