Démarrage des travaux de construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa

L’ouvrage qui reliera les deux capitales consiste en l’érection d’un pont à péage de 1,575 km de long, au-dessus du fleuve Congo… Il comprend une voie ferrée, une route à double ligne, des passages piétons et un poste de contrôle frontalier de chaque côté..

Le pont Brazzaville–Kinshasa est un projet de construction de pont route-rail sur le fleuve Congo, reliant la République du Congo à la République démocratique du Congo (RDC) au niveau de leurs capitales respectives, Brazzaville et Kinshasa.Le projet d’un tel pont fut conçu en 1991. Des études furent financées mais le projet tomba finalement à l’eau faute de financement et à cause des différents problèmes internes que les deux pays connaissaient.

En 2003, la Cellule d’infrastructures de transport, qui coordonne les projets routiers en Afrique centrale en coopération avec l’Union européenne, reprend l’idée et propose un nouveau site, en aval des deux capitales, où la largeur du fleuve n’est que de 500 m. Les experts estiment le coût de construction entre 40 et 80 millions de dollars américains. Selon Jeune Afrique, dans un article d’août 2012, son coût est de 400 millions d’euros.

En août 2005, le gouvernement de transition du Congo-Kinshasa est réticent au projet conçu dans le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), au coût évalué à 100 millions de dollars américains, car celui-ci pourrait porter préjudice à l’activité économique des ports de Matadi et de Boma. En effet, le rapport de mars 2010 de la Banque mondiale (Africa Infrastructure Country Diagnostic) estime que ce pont routier et ferroviaire « aiderait à accroître le trafic passant par Pointe-Noire et à améliorer la viabilité globale de cette voie. »

En février 2010, un Comité technique mixte (CTM) et un sous-comité ferroviaire (SCF) sont installés, lors d’un atelier préparatoire combiné à Brazzaville, afin de travailler sur la mise en œuvre du projet du pont route-rail et l’étude d’autres projets comme l’aménagement de la route Ketta–Djoum ou le prolongement du chemin de fer entre Kinshasa et Ilebo.

En janvier 2017, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) réactive le projet et estime que les travaux de construction du pont entre Kinshasa et Brazzaville pourraient commencer fin 2017 ou début 2018. En effet, le financement par la Banque Africaine de Développement et les deux Congo se précise.

Le 12 mai 2019, la Banque africaine de développement (BAD) annonce que les travaux de construction du pont seraient lancés en août 2020 et a détaillé le financement qui se chiffrerait à 550 millions de dollars.Les travaux devaient commencer en 2021 et se terminer en 2023, mais la pandémie de Covid-19 a conduit à reporter les travaux.