Anatole Collinet Makosso échappe a une tentative de lynchage en France

Après l’observation d’une trêve des «combattants» congolais de Brazzaville vivant en Europe, on croyait que les violences verbales et autres à l’endroit des dignitaires du régime de M. Sassou avaient pris fin.

Grosse erreur ! La preuve : le Premier ministre congolais, Anatole Collinet Makosso (A.C.M), a échappé à une tentative de lynchage le jour ou il est rentré d es U.S.A pour Paris, le vendredi 22 avril 2022.
C’est une tentative de plus dans l’escalade de revendication attribuée à certains étudiants congolais résidant dans plusieurs pays d’Europe. Notamment, ceux de France et d’Ukraine.

Pour cause, ces derniers ne perçoivent pas toujours leurs bourses, malgré l’embellie financière que connaît le Congo. Ils en ont assez de vivre des promesses. Pourtant, dès son arrivée en France, A.C.M aurait lâché 65 mille euros au titre d’aide sociale pour les réfugiés congolais venus de l’Ukraine. Mais, selon nos sources, à peine huit personnes ont bénéficié des miettes de ce pactole.

Pire, l’ordre de paiement des bourses, donné depuis longtemps, n’est pas suivi d’effets. Soit-disant, l’argent des d’étudiants viendrait avec l’équipe partit payer les bourses des étudiants congolais en Russie, alors qu’il ya bien de canaux et de cadres qui existent pour procéder aux mêmes missions.

Des conséquences à tirer
Il est vrai qu’ Anatole Collinet Makosso a épargné un gâchis d’argent à l’État congolais, en voyageant courant avril 2022 avec une petite délégation, contrairement à ce qu’ a annoncé un média français. Ce séjour diplomatique de relance économique, qui a pris fin après l’étape de Londres et Paris ce 28 avril 2022 a connu des flottements malgré des succès çà et là.
Tenez, les nouveaux Conseillers n’ont pas suivi les dossiers. L’obtention des visas de Londres à connu un retard pour certains membres de la délégation. Bien que, le Congo ait arraché l’accord avec le fonds monétaire international, mais partout où son Premier ministre est passé, il a été reçu que par des sous-fifres (sous – ministres, sous-directeurs généraux, assistants et consorts) ; ce qui ressemble à une injure à la Diplomatie congolaise ou encore, corrobore à l’avertissement de Janet Yellen donné mercredi 13 avril 2022 à l’Atlantic Council, aux pays qui soutiendraient ou contourneraient les sanctions contre la Russie.

Le Pakistan en a déjà fait les frais. Sous le chapitre conflit et autres, en France, c’est le Directeur général de l’Oges et un ami et frère d’A.C.M qui ont dissuadé les étudiants et autres dans leurs manifestations : malgré les sous encaissés, les lobbyistes soi-disant puissants et persuasifs n’ont pas joué leur partition. Aux U.S.A par exemple, le Premier ministre congolais a tenu une conférence de presse avec des médias « ezanga kombo » anonymes.

En France, France 24 et R.F.I, la Lettre de Continent n’ont demandé aucun franc contrairement à ce que font croire les « camoristes ». Il sied de noter qu’en Occident, 95% des médias informent sans contrepartie sauf un certain hebdomadaire d’Afrique qui pille les États Africains. Dommage que, le « Benalla » congolais qui ment et parle beaucoup ait été incapable de rencontrer la diaspora, ni maîtriser le mouvement des étudiants, moins encore observer le fake sur la rencontre Macron-Collinet et signalé le manque d’informations sur le site internet de la primature pendant quatre jours.
Le palme d’or de cette mission revient à Ludovic Gatsé, Rigobert Roger Andely , Gervais Bouity Viaudo qui ont précédé A.C.M pour négocier les accords de relance économique du Congo en Occident. Pourvu que le Premier ministre se penche sur le social et particulièrement sur la gestion des bourses des étudiants a l’étranger qui broient le noir tout en espérant que, ces accords soient profitables aux Congolais, et non comme ceux signés entre le Rwanda et le Congo qui font couler beaucoup de salive.

Ghys Fortune BEMBA -DOMBE